Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Informations

PARALYSIE DU PLEXUS BRACHIAL

PAR ACCIDENT (PPBA)

Initialement créée pour soutenir les familles touchées par la POPB, l'association A-BRAS a rapidement élargi son domaine d'intervention à destination des Paralysies du Plexus Brachial par Accident (PPBA). Les accidents de la circulation qui provoquent la majorité de ces paralysies du plexus brachial. Ce sont principalement les motocyclistes et motards qui en sont les victimes lors d'un accident de la route.

Si ces deux paralysies (POPB et PPBA) ont quelques différences (séquelles, prises en charge), les traitements chirurgicaux ont en revanche quelques principes communs.

 

Le plexus brachial


Le plexus brachial est le réseau de nerfs, prenant ses racines au niveau des vertèbres cervicales inférieures; il donne naissance à différents nerfs (C5 à C8 et D1) allant vers les muscles du bras et de la main. La paralysie du plexus brachial, qui cause celle du bras et/ou de la main, résulte de l'endommagement d'un ou plusieurs nerfs, vers la racine, dû à un étirement lors de l'accident.

 

Les nerfs constitués d'une gaine enveloppant une multitude de fibres nerveuses sont selon les cas :

  • étirés : les fibres nerveuses sont cassées, la gaine est conservée. La repousse des nerfs, qui descend vers les muscles, peut s'effectuer ceci autorisant de bonnes chances de récupérations importantes.
  • rompues : les fibres nerveuses et la gaine sont sectionnées. La repousse des nerfs est anarchique et sans grande chance de retrouver la gaine en aval. La greffe de nerfs permet de "canaliser" la repousse vers les bons tronçons.
  • arrachées : le bulbe, départ des fibres et de la gaine, est arraché de la moelle épinière (l'avulsion) ; à ce jour aucune réparation n'est envisageable. Seule une greffe de nerfs, qui redirige des fibres d'une racine valide vers les tronçons aval de la racine avulsée, permet d'espérer récupérer quelques mouvements.

Le Plexus Brachial
(Crédit Image : Atelier Livingston-APF)
Avec l'aimable autorisation de l'APF

 

Cause de la paralysie


La majorité des PPBA qui nous sont rapportées concernent des accidents de la circulation (motards).
Lors de l'accident, la tête alourdie par le casque est projetée violemment sur un coté, hors de l'axe du corps. Les nerfs qui commandent le bras, organisés en réseau complexe appelé le plexus brachial et situés à la base du cou ne résistent pas à la traction excessive. La paralysie est le plus souvent unilatérale. La violence du choc amène souvent à des paralysies beaucoup plus sévères que celles observées pour les nouveau-nés. Le traitement de la douleur persistante est souvent évoqué.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus